Internet

Facebook se questionne sur l’impact des contenus sur Internet

Facebook se questionne sur l’impact des contenus sur Internet

Nous connaissons l’attrait pour tous les contenus, car les internautes dévorent ces articles et ces vidéos sans perdre une seule miette. Les plateformes doivent donc redoubler d’efforts afin de capter le regard d’autrui tout en jonglant avec un affichage qualitatif. En effet, un internaute peut rapidement tourner les talons s’il constate que le chargement d’une page par exemple est beaucoup trop long. Il est de ce fait impératif d’optimiser les contenus. 

La place du contenu est particulièrement importante

Des professionnels n’hésitent pas à faire appel à des experts de l’affichage dynamique pour que les contenus soient diffusés selon un mode opératoire spécifique. Aujourd'hui, les entreprises ne peuvent pas se passer de ces solutions qui optimisent la diffusion des messages, car l’enjeu est particulièrement important. Il permet de capter l’attention d’autrui, d’engager l’audience et surtout de valoriser la communication. Cette solution présente donc des avantages que vous ne devez pas négliger surtout lorsque l’on connaît la place des contenus dans le quotidien des Français. Dès que ces derniers souhaitent obtenir une réponse ou une information, ils ont le réflexe de dégainer un moteur de recherche. En quelques secondes, leur requête est prise en compte et ils obtiennent une multitude de contenus qu’ils doivent trier en fonction de leur pertinence. 

L’affichage dynamique peut par exemple être une technique idéale pour marquer l’esprit des internautes. Selon une étude, 75 % des personnes qui ont pris connaissance d’un tel contenu peuvent s’en souvenir sans aucune difficulté. Vous devez donc peaufiner cette stratégie pour qu’elle réponde à vos attentes et aux besoins des clients, des collaborateurs, des lecteurs… Ces derniers sont pratiquement noyés dans les informations à cause des réseaux sociaux. 

Facebook veut se défaire de ces Fake News

Il suffit de se connecter à Facebook pour nager dans ces contenus parfois loufoques alors que d’autres sont pertinents, mais ils sont difficiles d’accès. En effet, ils se retrouvent au centre de cette masse qu’il est toujours complexe de trier. Il faut également savoir que les Fake News ont malheureusement une place importante dans le quotidien des adeptes qu'elles soient liées à la santé, à l'univers high-tech, la politique… Les timeline regorgent de contenus qui ne sont pas vérifiés, ce qui peut induire en erreur et être à l’origine d’une dégradation de l’image d’une société ou d’une personnalité. Mark Zuckerberg a d’ailleurs révélé au début du mois de Janvier qu’il réfléchissait au rôle de ce réseau social dans la propagation de ces données qui s’avèrent être problématiques. De ce fait, s’ils trouvent une solution, ces contenus pourraient être évincés au plus vite afin de rendre Facebook beaucoup plus qualitatif. 

Un nettoyage de printemps pour Facebook

Certains ont tendance à délaisser le fil d’actualité puisqu’il est largement pollué. L’affaire avait d’ailleurs pris une ampleur conséquente lorsque Moscou a été pointé du doigt. En effet, les lecteurs auraient pu être influencés à travers Facebook lors des élections de 2016, mais le Kremlin a décidé de nier catégoriquement toutes les accusations. Dans tous les cas, le réseau social montre à quel point le contenu a une place importante, mais il nous apprend également qu’il est impératif de prendre un certain recul. Les informations transmises d’un profil à un autre ne sont pas constamment vérifiées, ce qui peut avoir des conséquences dramatiques sur le long terme. La chargée des questions chez Facebook, Katie Harbath a décidé de rebondir concernant cette actualité : 

Nous sommes toujours aussi déterminés à combattre les influences négatives et à nous assurer que notre plateforme contribue, de façon indiscutable, au bien de la démocratie.

De ce fait, quelques changements pourraient éventuellement voir le jour dans les prochains mois notamment pour évincer ces contenus qui ne sont clairement pas les bienvenus.

Bonjour, je m'appelle Guillaume. Je travaille en tant que référenceur SEO chez Kim Communication. Durant mon temps libre, j'essaye de pratiquer le plus possible mon sport préféré, le windsurf. Lorsque je ne peux pas le pratiquer, je passe mon temps à lire l'évolution du référencement, des moteurs de recherche et autres. Il m'arrive aussi d'écrire des articles à ce sujet.
1 commentaire
  1. Facebook se veut démocrate en permettant aux utilisateurs de mal noter une publication pour qu’elle soit supprimée de sa plateforme. Autrement dit, ce qui ne pensent pas pareil que les autres n’auront plus d’audience. Pas sûr que ce soit très démocrate.

    Reply
Réagissez !

Votre e-mail ne sera pas divulgué.Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>