Les Pure Players, un phénomène de digitalisation pas si nouveau, qui séduit de plus en plus dans la vente phygital (des produits physiques en ligne) et chez les retailers (commerce de détail). Alors que la croissance est de plus en plus forte dans le métier dynamique et créatif des Pure Players, qu’en est-il de leurs places parmi les points de vente physique ?

Qu’est-ce qu’un Pure Player ?

Le Pure Player est un terme anglophone qui désigne une personne physique ou morale exerçant ses ventes, ou plus généralement son commerce, principalement sur internet. Pour cela, le marketing digital est mis au premier plan, il est le levier principal du Pure Player.

Le Pure Player est donc l’inverse d’un point de vente physique tout en étant compatibles, il change la donne en transformant la manière d’acheter des produits ou de consommer des services, l’accent est donné à l’e-commerce.

À quels enjeux doivent-ils faire face ?

Ne pas avoir un contact direct avec le produit, la peur de l’arnaque ou tout simplement le manque de confiance envers le moyen de paiement, tout cela peut représenter des freins pour certains consommateurs, qui seront alors réticents à acheter par un biais totalement numérique. Le Pure Player doit savoir rassurer l’utilisateur au travers son expérience achat et être compris autant par ses habitués, autant par les tous nouveaux consommateurs numériques.

Enfin, une boutique en ligne fait face à une grande concurrence, là ou la boutique physique à souvent une faible concurrence et s’adressant plutôt au consommateur local.

Quels avantages offre la digitalisation d’une activité commerciale ?

Les avantages d’une activité e-commerce font la différence, ainsi une boutique en ligne permet de :

  • Rester accessible 24h/24 et 7j/7
  • Vendre à tout instant
  • Accroître sa visibilité
  • Simplifier sa logistique
  • Entretenir une fidélisation digitale

C’est ainsi que diverses marques tels que Amazon et Zalando font leurs bouts de chemins depuis de nombreuses années et se sont créés une notoriété internationale !

Pourquoi un Pure Player devrait-il ouvrir une boutique physique ?

Un Pure Player devrait ouvrir une boutique physique dans un local commercial pour cibler de nouvelles stratégies gagnantes. Avoir un magasin permet de mieux vendre et mieux se vendre. Il offre un côté rassurant chez le consommateur, permettant d’acquérir une clientèle nouvelle et d’actionner de nouveaux leviers de vente jusque là inexplorés… .

En outre du street marketing, un magasin permet de travailler le branding de sa marque, c’est à dire sa notoriété, en asseyant sa position. Il est très accessible de créer un site e-commerce, mais il faut prouver son expertise et son autorité pour créer un magasin qui viendra compléter une stratégie digitale.

Quelques exemples de réussites d’ouvertures d’une boutique physique par des Pure Players

Amazon et Zalando cités plus hauts, sont deux des plus gros acteurs des Pure Players, on retrouve à leurs côtés Cdiscount et Pixmania ; tous ont lancés en suppléments leurs boutiques physiques, avec plus ou moins de succès les uns des autres.

Il est a noté que les acteurs majeurs du Pure Players font suivre la créativité qu’oblige le numérique pour créer leur boutique de manière inventive et innovante, Amazon a par exemple créé un point de vente réunissant les meilleurs produits 4 étoiles et plus du site, notes attribuées par les consommateurs. Concernant Cdiscount, leurs showrooms sont des évènements majeurs dans la présentation physique des produits phares disponibles en vente sur leur site.

En conclusion, les Pure Players sont des acteurs majeurs du commerce, d’abord digital et ensuite physique. Il prennent aujourd’hui une place importante en l’esprit de chacun de nous à travers un logo, un slogan… . Enfin, l’importance d’un point de vente prend de plus en plus d’ampleur et tendra indéniablement vers cette direction dans les prochaines années. Allier le commerce digital tout en pensant à des stratégies locales, permettra de toucher tous types de consommateurs, en s’accommodant à leurs comportements d’achats respectifs.