Informatique

À quoi sert un logiciel de photothèque ?

À quoi sert un logiciel de photothèque ?

De plus en plus, les médias divers, les services de communication des entreprises, des collectivités territoriales et même de certaines associations font appel à des solutions logicielles pour le traitement de leurs données multimédia. Il est aujourd’hui nécessaire de trier et de référencer correctement à la fois ses photos, ses fichiers audio, ou bien ses vidéos pour y accéder plus facilement. Les spécialistes du développement de solutions informatiques proposent actuellement des programmes de plus en plus performants qui s’intègrent au système central d’information.

Centraliser ses données multimédias

Les logiciels de digital asset management (gestion de ressources numériques) permettent tout d’abord de créer une base de données multimédia pour pouvoir accéder à sa bibliothèque de photos complète. Il est possible d’y mettre ses vidéos, ses images, ses fichiers audio ainsi que ses documents au format PDF (contenant ses outils de communication).

En renseignant différentes informations sur les photos comme la date, le lieu, le sujet ou encore divers mots clés, vous aurez la possibilité de les retrouver plus facilement en utilisant le moteur de recherche.

C’est un système de banque d’images utilisé depuis de nombreuses années par les médias d’information. Celui-ci permettait de retrouver plus facilement des visuels pour illustrer des articles de presse dont on n’aurait pas de photographie. Beaucoup de journalistes s’en servent désormais, aussi bien pour la photo que la vidéo. Désormais, il se généralise désormais dans les services de communication des entreprises pour traiter les données « corporates » à des fins d’archives, pour illustrer des communiqués de presse, ou stocker ses supports de communication (plaquettes, catalogues…).

Référencer et travailler sur ses images

Le référencement de ses données multimédia permet de les retrouver plus facilement en tapant un simple mot clé dans le moteur de recherche intégré. L’une des avancées significatives réalisées par les équipes de développeurs consiste à pouvoir connecter son logiciel DAM à d’autres solutions informatiques comme la suite Adobe graphique, le site bureautique Office Microsoft. Plus intéressant encore, il est possible de le connecter à son site WordPress ou Dupral pour faciliter le référencement web de ses photos pour le SEO.

Mutualisez les accès

Aujourd’hui, les logiciels de gestion de données multimédia sont directement intégrés au système d’information. Le contenu peut être consulté, récupéré, modifié et utilisé par tous les utilisateurs. L’idée d’un tel concept est de favoriser le travail collaboratif entre les équipes, y compris à distance. Imaginez pouvoir travailler et partager instantanément depuis plusieurs bureaux pour améliorer le temps de production. Pour les services de communication, les médias d’information et les institutions, ces programmes offrent la possibilité de réduire le temps de latence entre la production d’une information sur le terrain et sa diffusion, aussi bien en interne qu’au public. Par exemple, un employé peut prendre la photo ou la vidéo de la livraison ou de l’avancée d’un chantier dans un certain lieu. En partageant cette information sur le logiciel de gestion depuis sa connexion, il transmettra instantanément ses données au service communication qui mettra en forme un communiqué pour le publier beaucoup plus rapidement.

Protéger sa base de données

L’une des principales préoccupations des développeurs de solutions DAM aujourd’hui, c’est de sécuriser leurs outils. Ils y accordent une attention particulière surtout quand ces programmes peuvent être consultés depuis l’extérieur de l’entreprise avec une simple connexion Internet. Il faut tout d’abord gérer les accès, éventuellement attribuer des rôles spécifiques selon les degrés d’implication. Ensuite, il est essentiel de sécuriser les données personnelles lorsqu’il y en a et de pouvoir gérer les différentes autorisations et les droits d’utilisation en matière de propriété intellectuelle par exemple. En plus de renforcer le réseau interne, les développeurs doivent en plus chiffrer les communications entre le serveur, la base de données et l’utilisateur externe.

Je suis Céline, jeune maman, développeuse d'applications mobiles pour Kim Communication. Pour le moment, plus trop le temps de pratiquer mes loisirs qui sont la lecture, l'écriture et le jardinage. J'essaye malgré tout de prendre le temps de m'assoir devant mon ordinateur et de rédiger quelques lignes sur des sujets d'actualité qui m'intéressent.
Réagissez !

Votre e-mail ne sera pas divulgué.Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>