Cold Case est une série télévisée qui relate les enquêtes d’un service fictionnel de la Police de Philadelphie aux États-Unis, spécialisé dans les affaires criminelles irrésolues. Le récit alterne les scènes contemporaines de l’enquête et les reconstitutions d’époque des affaires traitées.

Les personnages principaux de la série Cold Case

Logo de la série Cold Case créée par Meredith Stiehm

Lily Rush (jouée par Kathryn Morris) est un inspecteur qui s’attache à élucider les affaires non-résolues par la police de Philadelphie, et dont l’enquête a été abandonnée, faute d’éléments.

Kathryn Morris | Photo: flickr.com/yellowblade67

Personnage sensible, mais déterminé, aux nombreuses blessures familiales, c’est aux côtés de l’Inspecteur Scotty Valens (Danny Pino), jeune Latino vif et ironique, qu’elle revisite des affaires criminelles parfois vieilles de plus de 70 ans, lorsque de nouveaux éléments ou témoignages se font jour.

Danny Pino | Photo: Shannon (SMPhotography)

Tous deux travaillent sous la direction du Lieutenant John Stillman (John Finn), un vétéran de la police criminelle de Philadelphie. Ils sont par ailleurs assistés des Inspecteurs Nick Vera (Jeremy Ratchford), perspicace et blasé, Will Jeffries (Thom Barry), d’une grande sagesse, et Kat Miller (Tracie Thoms), la benjamine du groupe.

Jeremy Ratchford | Photo: flickr.com/PPMG (Popular Press Media Group)

Thom Barry | Photo: page Facebook officielle

Tracie Thoms | Photo: watchwithkristin

Les saisons et épisodes de la série Gossip Girl

Cette série, qui comporte 156 épisodes de 45 minutes, sur 7 saisons, est arrivée à sa conclusion. Elle a été originellement diffusée du 28 septembre 2003 au 2 mai 2010 sur la chaîne américaine CBS. En France, la diffusion a débuté sur Canal + le 5 septembre 2004, puis sur France 2 le 4 septembre 2005. La septième et dernière saison sera diffusée pour la première fois en clair à la télévision française, à partir du 27 août 2012, sur France 2.

Les anecdotes sur la série Gossip Girl

Pour illustrer les scènes du passé et reconstituer les ambiances de jadis, Cold Case fait souvent appel à de nombreux morceaux célèbres d’artistes prestigieux et emblématiques de leur époque. De ce fait, l’édition de la série sur support numérique est impossible, car les droits dus à chaque artiste seraient colossaux. Par ailleurs, pour refléter plus fidèlement les événements passés, les flashbacks ont souvent été tournés avec les types de films alors en usage, au grain et à la dominante colorée particuliers.

Au départ de la série, c’est l’acteur Justin Chambers qui jouait le rôle du coéquipier de Lily Rush, Chris Lassing. Il quitta la série après trois épisodes seulement, suite à des tensions dans l’équipe de tournage, pour rejoindre la distribution de Grey’s Anatomy.

L’épisode 22 de la saison 3 est un croisement des univers de Cold Case et des Experts : Manhattan, autour du meurtre d’un médecin, en 1984. Exceptionnellement, les deux équipes font cause commune et résolvent l’affaire en tandem.

Les sites de fans

Certains sites Internet sont des mines d’information sur la série, et sont proprement incontournables par les fans :

– www.coldcase.fr se veut être la référence en français pour tout ce qui touche à la série, à son actualité et à celle de ses comédiens.

cold-case.hypnoweb.net est également une somme de nombreux renseignements et d’informations pointues sur la série et sa distribution.

fr.wikipedia.org est la page Wikipédia consacrée à Cold Case. Elle rassemble les données techniques sur la série et les étapes de sa production.

www.have-dog.com est un site anglophone, mais toutefois indispensable : rien de moins que la liste complète des morceaux utilisés dans la série, avec pour chacun, un lien vers la page Amazon proposant à la vente l’album correspondant.

L’avis de la rédaction

Cold Case reste une série assez atypique dans l’univers des séries policières américaines. Son parti-pris esthétique, la richesse de ses références musicales et les thèmes de fond qu’elle aborde, font de chaque épisode un condensé quasi-documentaire de l’esprit et des enjeux d’une époque.

Son concept de départ lui fait nécessairement adopter un rythme relativement plus lent et réflexif, empreint de sensibilité et d’une certaine forme d’impressionnisme. Les dénouements sont souvent poignants, déchirants, voire amers, malgré le soulagement qu’apporte la résolution d’une affaire. Plus portée sur la dimension humaine du drame que sur la performance policière, cette série de qualité ravira autant les amoureux d’histoire que les inconditionnels des filatures.

Et vous, quelles séries aimez-vous?