Start-ups

Des structures spatiales conçues avec une imprimante 3D

Des structures spatiales conçues avec une imprimante 3D

Les possibilités offertes par l’imprimante 3D ont évolué ces dernières années, car, si elles étaient utilisées uniquement pour les objets de décoration, elles ont su gagner en compétences. Désormais, elles ont une place de choix dans l’univers high-tech, mais également le domaine des structures spatiales.

Les particuliers font appel à LV3D pour les impressions 3D

La conquête spatiale n’a pas été oubliée, mais les sociétés sont confrontées à des difficultés majeures. Ils doivent trouver des solutions notamment pour implanter des bâtiments sur les planètes qu’ils veulent coloniser comme Mars. Cette éventualité nécessite une réflexion minutieuse, mais cette imprimante 3D pourrait régler le problème. Il y a quelques années, lorsque cet appareil connaissait un succès grandissant, les autorités compétentes évoquaient déjà une telle utilisation pour concevoir des structures spatiales. Certes, les particuliers doivent se contenter d’une conception classique comme celle proposée par LV3D. Cette société tente de répondre aux attentes des clients en utilisant un filament PLA LV3D en proposant un devis gratuit. Avec ces machines, vous ne pourrez pas construire une maison, mais cela est envisageable avec des appareils spécifiques.

Les sociétés spatiales veulent conquérir l’espace

En effet, le monde de l’imprimante 3D est divisé en plusieurs secteurs avec, notamment, une version pour imprimer des pièces du quotidien que ce soit pour les professionnels ou les particuliers. Vous avez aussi ces machines qui mesurent plusieurs mètres de long et qui sont capables de construire des logements entiers en quelques heures seulement. C’est sur ce principe que les sociétés spatiales ont le souhait de se baser pour ériger des structures afin de rendre cette conquête de l’espace tout à fait possible. Plusieurs groupes réfléchissent déjà à un tourisme pour les particuliers qui pourront ainsi payer leur billet pour découvrir de nouvelles planètes en logeant dans des bâtiments spéciaux. Vous avez sans doute croisé dans les actualités SpaceX qui est le groupe d’Elon Musk ou encore Blue Origin qui appartient à Jeff Bezos.

Des imprimantes 3D maîtrisées par des robots

Certains pensent sans doute qu’il s’agit d’un rêve difficile à réaliser, mais en Californie, une société a décidé de concrétiser ce projet. Une imprimante 3D a donc été mise au point pour :

  • Installer des structures imprimées en 3D sur des planètes
  • Concevoir du matériel pour des missions spatiales

La NASA a apporté son soutien pour la conception de deux générations de machines, mais elles ne seront sans doute pas opérationnelles avant 8 ans selon les experts pour que les stations abritent de vraies usines. Jason Dunn, un directeur technique a précis que :

Sous trois à cinq ans, [la société] pourraient lancer les premières usines de fabrication de fibre optique sur orbite.

Ces imprimantes 3D seront accompagnées dans le futur par des robots et des bras articulés. Ils pourront ainsi assembler les structures en orbite grâce à une technologie novatrice. Il a également précisé à la presse que l’entreprise avait déjà produit une pièce de 37 mètres dans ces conditions.

L’imprimante 3D faciliterait la conquête spatiale

Les unités spatiales espèrent avec ces impressions 3D et ces robots développer des usines sur les planètes sans l’intervention humaine. Lorsque les bâtisses auront pris leurs aises dans ce nouvel environnement, les astronautes pourront prendre le relais. Ces infrastructures lunaires se construiraient ainsi seules, ce qui rendrait cette découverte de Mars très intéressante, mais la patience est de mise. De nombreux progrès sont encore à réaliser puisque les machines se contentent du strict minimum. Le prototypage en 3D est sans doute le concept le mieux maîtrisé par ces appareils. Il s’adresse à tous les professionnels qui veulent obtenir des objets avant de lancer sur le marché des produits finis. Les sociétés spatiales veulent s’inspirer de ce mode opératoire pour investir l’Univers avec des infrastructures qui faciliteraient la conquête.

Bonjour, je m'appelle Guillaume. Je travaille en tant que référenceur SEO chez Kim Communication. Durant mon temps libre, j'essaye de pratiquer le plus possible mon sport préféré, le windsurf. Lorsque je ne peux pas le pratiquer, je passe mon temps à lire l'évolution du référencement, des moteurs de recherche et autres. Il m'arrive aussi d'écrire des articles à ce sujet.
Réagissez !

Votre e-mail ne sera pas divulgué.Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>