La maison de cire est une version remise au goût du jour de « The House of Wax », d’André de Thot, sorti en 1953. La nouvelle version garde le cadre du film original mais a décidé de changer l’intrigue de l’histoire en s’adaptant à la tendance des films horrifiques ayant pour protagonistes un groupe de jeunes amis perdus au milieu de nulle part et qui disparaîtront quasiment tous de la scène.

Affiche promotionnelle du film La maison de cire réalisé par Jaume Collet-Serra et produit par Joel Silver et Robert Zemeckis

On notera la présence de la starlette Paris Hilton dans un rôle secondaire mais qui donne un certain cachet au film, qu’on appréciera ou pas.

Six jeunes se perdent en cours de voyage et décident de camper pour passer la nuit avant de reprendre la route. Mais c’est sans compter sur les habitants du village voisin qui n’ont pas vraiment le sens de l’hospitalité et comptent faire de nos jeunes amis les nouveaux membres de leur musée de cire un peu particulier.

Plus que l’histoire somme toute assez classique, les effets spéciaux méritent une mention spéciale avec des scènes très bien maitrisées notamment quand l’un des garçons se fait transformer en modèle de cire (le processus est montré en détail). Les décors sont glauques à souhait et les méchants villageois très convaincants.

Au final, « La maison de cire » est un slasher bien maîtrisé, gore et qui réserve un final assez spectaculaire.