High-tech

L’impression 3D collabore avec le backscattering

L’impression 3D collabore avec le backscattering

Le monde des technologies ne semble avoir aucune limite puisque les chercheurs redoublent d’effort afin de vous combler. Une nouvelle technique basée sur l’impression 3D a donc vu le jour et elle est relativement intéressante. Des objets en plastique peuvent par exemple se connecter à Internet en utilisant notamment le WiFi.

L’imprimante 3D devient un peu plus réjouissante

Vous pensiez sans doute que le monde du high-tech était en manque d’inspiration, mais l’innovation de l’impression 3D vous fera vite changer d’avis. Vous pouvez construire des objets en plastique en utilisant un logiciel spécialement conçu à cet effet. Certains professionnels de la santé ont imprimé des prothèses alors que les amoureux de la décoration ont pu améliorer le design de leur maison. Les prouesses sont nombreuses et surtout diversifiées, mais les chercheurs ont montré qu’il était possible d’ajouter un atout à la liste des avantages. En effet, grâce à l’impression 3D, il serait possible de connecter des objets en plastique à Internet. Pourtant, il est difficile d’envisager une telle interaction, car il est complexe de trouver un point commun au plastique et aux ondes WiFi.

Des objets en plastique peuvent communiquer

Aux États-Unis, les scientifiques de l’Université de Washington ont relevé un nouveau défi en vous proposant de nouvelles interactions intéressantes. Par exemple, lorsque le bidon de lessive est pratiquement vide, le bouchon en plastique envoie une information via cette connexion pour vous informer. Un capteur peut aussi vous transmettre une alerte sur votre téléphone portable lorsqu’il détecte une fuite dans votre logement. Le monde high-tech a donc le loisir d’optimiser votre quotidien afin de le rendre beaucoup plus réjouissant et surtout confortable. Inutile d’être un expert dans ce domaine, il suffit de posséder une imprimante 3D. Il est important de préciser que les objets en plastique obtenus avec cet appareil sont dépourvus d’une batterie ou encore d’une alimentation classique.

Le principe du backscattering est attractif

Ils peuvent toutefois communiquer sans aucune difficulté. Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont mêlé deux techniques à savoir l’impression 3D et le backscattering. L’objet en plastique a donc une antenne qui peut transmettre des informations via le WiFi. Contrairement aux idées reçues, cette fameuse antenne n’est pas visible, elle est toutefois présente puisqu’elle a été intégrée lors de la conception de l’objet. De ce fait, pendant l’impression 3D, les chercheurs ont ajouté un filament en cuivre qui est à l’origine de cette communication particulièrement réjouissante. Cela montre que la technologie même si elle n’échappe pas aux dérives peut vous réserver de belles surprises. Vous pourriez donc imprimer des objets susceptibles de communiquer avec votre réseau WiFi dans les prochaines années toujours dans cette optique d’optimiser votre quotidien.

L’impression 3D a encore de belles journées en perspective

En ce qui concerne le bouchon pour le bidon de lessive, les chercheurs ont eu l’occasion de créer un mécanisme spécifique qui s’actionne dès que vous versez le produit dans le bac de votre machine à laver. En fonction de la vitesse de rotation, l’objet en plastique est susceptible de calculer la quantité de produit qui s’écoule. Vous êtes ainsi informé lorsque le niveau est trop bas et, pour éviter la panne de lessive, une commande peut être réalisée sur un site marchand. Cette assistance peut s’avérer réjouissante, car vous n’êtes plus contraint de rédiger une liste pour les courses. La technologie prend le relais notamment grâce au principe du backscattering qui réduit également les consommations énergétiques. Il y a donc de grandes chances pour que l’impression 3D connaisse un succès encore plus important dans les prochaines années, car ce domaine ne cesse de se renouveler.

Les scientifiques ont d’ailleurs partagé les résultats de leurs travaux dans un article détaillé qui présente les avantages de cette nouvelle technologie.

Je m’appelle Aurélie, je suis rédactrice chez Kim Communication. J’adore cuisiner, mais encore plus manger ! Je suis quelqu’un de très sociable même si je suis un peu râleuse, je l’avoue. Ma passion étant l’écriture, dès que je le peux, je passe sur Waaaouh.pro pour publier mon dernier chef-d’oeuvre.

Je m'appelle Aurélie, je suis rédactrice chez Kim Communication. J'adore cuisiner, mais encore plus manger ! Je suis quelqu'un de très sociable même si je suis un peu râleuse, je l'avoue. Ma passion étant l'écriture, dès que je le peux, je passe sur Waaaouh.pro pour publier mon dernier chef-d'oeuvre.
Réagissez !

Votre e-mail ne sera pas divulgué.Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>