Les changements incessants du monde du numérique ont pour conséquence parallèle de créer un besoin pour de nouveaux métiers, encore inconnus (car alors inutiles) il y a quelques années.

Quels sont-ils et êtes vous fait pour eux ? Découvrez 5 d’entre eux pour vous faire une idée !

1. Expert en sécurité informatique

Les pirates d’aujourd’hui ne surfent non pas en mer, mais sur le web. Et leur butin, ce sont les informations des entreprises et autres organismes qui sont contenues dans les systèmes en ligne. L’expert en sécurité informatique, ou expert en cybersécurité, est la personne chargée de combattre ces pirates, ou hackers, et pour cela, pas besoin de canons !

Une connaissance approfondie en informatique et en système de sécurité sera bien plus efficace, ainsi qu’un esprit réactif et une capacité à résoudre des problèmes. Les entreprises font au départ appel aux experts en sécurité pour faire un travail de prévention. L’expert doit en effet examiner le système d’information mis en place pour estimer les risques d’attaques potentiels. Suite à son diagnostique, qui peut être effectué avec l’aide de hackers éthiques, il sera amené à proposer des solutions pour améliorer la protection des données du système informatique concerné.

Il continuera de traquer les points faibles du système au quotidien, les méthodes des hackers évoluant constamment, celles de l’expert en sécurité se doivent de suivre le même rythme ! Voici donc l’une des premières nouvelles tendances dans le monde de l’emploi.

2. Fundraiser

Un fundraiser est une personne qui collecte des fonds privés pour des organisations à l’aide notamment de crowdfunding (financement participatif). Particulièrement utilisée dans les secteurs de la solidarité, de l’hospitalier, de la culture ou de la recherche, la collecte de fonds privés est parfois la seule source de financement de ces organismes.

Le fundraiser devra alors faire appel à la générosité des personnes pour financer le projet ou l’organisation dont il est responsable, et pour cela, il devra réfléchir au meilleur moyen de convaincre.

Raconter une histoire qui touche les gens sur la raison de financer un projet, monter une vidéo pour expliquer le projet, offrir une contrepartie à un financement, sont autant de possibilité pour lever des fonds. Il faudra trouver la meilleure stratégie pour convaincre les philanthropes de faire des dons. Le fundraiser aura un grand sens relationnel et éthique. Il doit connaître le monde du marketing et de la communication. Parler anglais est un avantage non négligeable ainsi que maîtriser les réseaux sociaux.

3. Content Manager

Aujourd’hui, pour exister et se faire connaître, une entreprise se doit d’être présente en ligne. La stratégie de communication des entreprise, des personnalités et autres institutions a énormément changée au court de ces dernières années, et la plus grande partie se passe sur le web.

Le content manager se charge de créer et gérer le contenu de toutes les communications en ligne d’une entreprise. Il s’agit de faire de la rédaction pour le web, sous forme de texte mais éventuellement aussi sous forme de vidéos ou d’images. L’idée est de créer une image de marque forte, de partager ses valeurs et son expertise, tout en créant un lien directe avec ses clients. Le content manager a aussi pour mission de rendre l’entreprise plus repérable sur le web grâce aux techniques de référencement SEO. Le content manager se doit d’analyser les tendances en terme de contenu en ligne, notamment en examinant ce que fait la concurrence.

Il devra également planifier les sujets à traiter et leur contenu, avant d’écrire des textes de natures variables. Il devra donc avoir un français rédactionnel impeccable, s’y connaître en marketing et communication et avoir une très bonne connaissance des techniques de référencement et de trafic sur web.

4. Expert en CRM

De plus en plus d’entreprises investissent dans la Gestion de Relation Clients ou CRM pour « Customer Relationship Management ». L’objectif est simple: entretenir une relation plus étroite avec le client, qui représente l’actif fondamental d’une société, afin d’augmenter ses revenus. Ceci explique la très forte demande d’expert en CRM.

Ces derniers ont pour rôle d’aider l’entreprise a définir sa stratégie CRM. Plus particulièrement, l’expert en CRM facilite la definition des objectifs de l’entreprise vis-a-vis de sa clientèle. Il analyse également les données existantes et identifie les éléments clés qui ont conduit a un succès, ou inversement.

Enfin, il établie un plan qui permettra d’aboutir aux objectifs pré-établis. Pour l’aider dans sa tache, l’expert en CRM s’appuie sur des outils tels que le logiciel Salesforce qui facilite la saisie, le suivie ainsi que l’analyse des données commerciales. On notera que les offres de formation aboutissant a ce metier sont rares a l’heure actuelle, mais on peut imaginer une augmentation de celles ci tant ce rôle est critique pour le succès des entreprises.

5. CTMO

Un CTMO, ou Chief Technology and Marketing Officer, est une nouvelle sorte de directeur marketing. La particularité de ce directeur marketing est qu’en plus de gérer le service marketing traditionnel d’une entreprise, il s’occupe également de son service marketing digital.

L’idée pour l’entreprise est de mettre en place une stratégie marketing et communication omnicanale efficace, sur les canaux physiques et numériques, afin d’optimiser sa relation avec ses clients. Le tout, pour des clients plus satisfaits de leur expérience. LE CTMO est celui qui chapeaute tout ça, et devra donc posséder un grand sens organisationnel, des compétences en marketing et communication, savoir dirigé une équipe et avoir une connaissance approfondie du monde numérique.

Comment une reconversion professionnelle vers l’un de ses métiers est-elle possible ?

Pour devenir expert en sécurité informatique, un niveau bac+5 sera nécessaire, de préférence suite à un masters professionnels universitaires dans le secteur de l’informatique ou un grâce à un diplôme d’école d’ingénieur avec une spécialisation en sécurité informatique. Les profils recherchés pour les fundraisers sont des personnes sortant d’écoles de commerce, de Science Po ou de masters professionnels, ayant un niveau bac+5.

Un content manager ne requiert pas de formation spécialisé, même si un niveau minimum de bac+3 sera apprécié, avec une spécialisation touchant au web et à la communication. Les élèves diplômés en école de commerce au niveau bac+5 seront les mieux préparés à devenir CTMO, même si on peu considérer suffisant un BTS ou un DUT en marketing. On notera que les offres de formation aboutissant au metier d’expert en CRM sont rares a l’heure actuelle, mais on peut imaginer une augmentation de celles ci tant ce rôle est critique pour le succès des entreprises.

Enfin, il est toujours possible de suivre des formations en ligne pour se former à l’un ou l’autre de ces métiers, celles-ci étant généralement plus à jour sur les compétences requises par ces nouveaux métiers. Une connaissance de l’anglais permettra également de s’ouvrir la porte des formation en ligne en anglais.

S’il était impossible de prévoir il y a quelques années que ces 5 métiers existeraient aujourd’hui, il n’est pas pour autant impossible de les adopter en tant que choix de carrière dès à présent !