Les webdesigners sont au web ce que les graphistes sont au print. Ils sont chargés de penser la forme, la structure et l’ergonomie des sites en fonction d’un cahier des charges. Leur travail consiste à intégrer une charte graphique ainsi que des fonctionnalités dans un design esthétique et cohérent avec l’objectif fixé par le client. Pour cela, il doit concevoir des maquettes détaillées qui serviront de base de travail aux développeurs ou aux intégrateurs. Véritable architecte numérique, il doit s’adapter en permanences aux dernières évolutions des TIC et aux nouveaux outils de PAO.

Intégrer l’Expérience utilisateur

Les enjeux actuels du web résident dans ce que recherche l’utilisateur. Tout part de l’étude de marché dans laquelle on va chercher à définir quels sont les besoins des utilisateurs, et comment le site va y répondre de manière à le diriger vers une conversion. Les besoins doivent être définis à l’origine du projet, mais ce sont avant tout les usages qui vont déterminer l’ergonomie d’un site web. Les professionnels du web design n’interviennent plus uniquement en début de projet, mais il viendra aussi apporter son expertise après la mise en production pour ajouter quelques correctifs, ainsi que durant toute la vie du site web

Garantir le responsive design

Aujourd’hui, on ne consulte plus internet uniquement sur un ordinateur de bureau. Sachez que nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser un smartphone ou bien une tablette. La technologie mobile pousse les webdesigners à devoir s’adapter à ces différents supports. Il est important que l’interface du site web et son ergonomie puissent être optimisées en fonction de la taille de son écran. Il ne s’agit plus seulement de concevoir des designs adaptatifs, mais responsives. En réalité, c’est un impératif déjà bien ancré dans la pratique.

Aujourd’hui, au-delà du responsive design, on évoque plutôt la notion de Mobile first. Les internautes utilisent davantage le mobile que l’ordinateur. Pour la plupart d’entre nous, nous utilisons encore les trois, mais nous achetons de plus en plus depuis nos smartphones. La pratique se développe tellement que les webdesigners travaillent d’abord la maquette mobile avant de la décliner vers le desktop alors qu’avant, c’était l’inverse qu’il fallait faire.

La prise en compte du référencement dans le webdesign

En général, les spécialistes du SEO et les graphistes web ne font pas bon ménage. Les premiers ont besoin de générer du contenu pour les moteurs de recherche alors que les seconds se focalisent plus sur l’esthétique au point de laisser le texte de côté. Aujourd’hui, les formations en matière de webdesign incluent des cours de référencement afin de sensibiliser les professionnels à intégrer les exigences SEO dans leur travail.

Concevoir des applications

L’autre enjeu de taille pour les webdesigners, c’est celui des applications mobiles dont les interfaces sont bien spécifiques. Il est important de proposer une expérience d’utilisation adaptée au format de l’application, car l’ergonomie répond ici à des règles légèrement différentes de celles des sites web. Il est important pour les professionnels de s’adapter en suivant des formations spécifiques dans ce domaine. Ils pourront ainsi produire les bons types de maquettes.

Les tendances esthétiques

Si un site doit être efficace pour tendre vers ses objectifs, les aspects esthétiques ne doivent pas être négligés pour autant. Force est de constater qu’un visiteur décide s’il reste sur un site en moins d’une seconde. Cette première impression se fait donc sur des critères d’ordre esthétiques. C’est pour cela qu’un webdesigner doit être un bon graphiste. Il est donc important de faire appel à un professionnel, car il saura exactement où il doit placer les bonnes informations afin qu’elles soient accessibles en seulement trois coups d’œil. Il saura également faire en sorte que les visiteurs trouvent ce qu’ils cherchent en seulement trois clics.